Rentrée 2020/2021

Signez la pétition !

Déjà 11 signatures. Objectif : 200

Antananarivo, le 14 juillet 2020.

PÉTITION DES PERSONNELS

Réseau des Établissements Français à Madagascar

Rentrée 2020/2021

 

Suite à la lecture du compte rendu du CE du 03/07 qui reprend la proposition de M. Pérez, Conseiller de Coopération et d’Actions Culturelles, proposition également diffusée à l’attention des parents et lors du Conseil Pédagogique, de décaler la rentrée scolaire 2020/2021 de quinze jours et de supprimer la période des vacances de la Toussaint, nous, personnels du Réseau des Établissements Français à Madagascar, signataires de cette pétition, tenons à exprimer notre ferme opposition à cette proposition de suppression de cette période de vacances,  comme de toute autre période de congés, pour plusieurs raisons :

 

  1. L’AEFE a proposé trois scénarios de reprise pour la rentrée 2020/2021, sans report de la date de rentrée (voir la note “Modalités de reprise pour la rentrée 2020”). Pourtant, aucune concertation n’a été organisée avec la communauté éducative du Réseau des Établissements Français à Madagascar afin d’évaluer ces scénarios et beaucoup d’entre nous restent inquiets quant à leur mise en œuvre (conditions de travail, équipements, prise en charge en cas de détresse sanitaire ou autre, etc.).
  2. Toute suppression de période de vacances aurait pour conséquence d’allonger la période travaillée (par exemple, 14 semaines consécutives de travail, entre le 14/09 et le 18/12), ce qui serait une charge de travail extrêmement lourde pour tout le monde voire préjudiciable aux apprentissages, à la santé et à la vie sociale de tous les membres de la communauté éducative, plus encore après l’épreuve de la crise sanitaire de la Covid-19.
  3. Cette proposition d’allongement d’une période travaillée, pouvant aller jusqu’à 14 semaines consécutives, est en contradiction avec les textes de référence (circulaire de l’AEFE n°2070, art. 521-1 du Code de l’Éducation) qui prévoient une organisation de l’année scolaire, établie dans la concertation avec la communauté éducative, « en 5 périodes de travail, de durée comparable, séparées par quatre périodes de vacances ».
  4. Pour de multiples raisons (visa, santé, incitation réitérée de Mme Lantiez à ne pas quitter le territoire malgache, etc.), nombreux sont les personnels restés à Madagascar, nombreux sont ceux qui l’ont quitté dans des conditions difficiles, en raison de la crise sanitaire de la Covid-19. Pour beaucoup, la proposition de suppression d’une période de vacances, qu’il s’agisse des congés de la Toussaint ou de toute autre période, serait vécue comme un manque réel de considération à l’égard des difficultés que les personnels ont rencontrées, rencontrent et rencontreront encore.

En conséquence, les personnels signataires demandent qu’aucune modification ne soit apportée au calendrier voté le 07/02/2020 et que la rentrée soit envisagée sur la base des scénarios élaborés par l’AEFE dans une concertation étroite avec tous les membres de la communauté éducative.